Navigation – Plan du site
Comptes-rendus

Compte rendu sur la « Représentation cartographique des blogs et forums francophones »

Jérémie Valentin
p. 175-176

Entrées d’index

Mots-clés :

blog, forum, cartographie
Haut de page

Notes de la rédaction

Compte rendu reçu par la rédaction de Netcom le : 19 juin 2009.

Texte intégral

  • 1 <http://www.ouinon.net/>
  • 2 Christophe Druaux, designer graphique, directeur artistique, graphiste, spécialisé en multimédia et (...)

1De l’avis même de son auteur Christophe Druaux, le blog ouinon.net1 est un blog généraliste, réagissant à l’actualité mais aussi à la vie de son créateur2. Concepteur graphiste et « résidant du cyberespace », il cartographie des pratiques non territoriales mais cyberspatiales. Ce non géographe s’est penché sur la délicate représentation cartographique de deux des manifestations du cyberespace : les blogs et les forums.

2On ne peut que souligner cette initiative ambitieuse, car depuis l’Atlas du cyberespace (Dodge & Kitchin 20013) et les Web Trend Map du collectif Information Architects4, les tentatives de représentation du cyberespace se font rares. Initiative d’autant plus remarquable qu’elle concerne l’univers francophone et qu’à l’heure actuelle, à notre connaissance, aucun géographe français n’a été capable de produire de tels travaux.

3Nous nous attarderons sur deux documents (cartographie des blogs et des forum francophones) qui, selon nous, comptent parmi les plus remarquables que l’on peut trouver aujourd’hui sur le net et produite par des géographes amateurs.

  • 5 Cartographie Diablement Subjective Et Approximative De La Blogarchie Francophone (2007), <http://ww (...)

4La cartographie des blogs francophones5 est un travail exploratoire non exempt d’une certaine subjectivité. Ce qui frappe quand on observe ce travail c’est l’esthétique très recherchée du document : certainement une rémanence de la profession de l’auteur. Cette cartographie est très riche, voire trop riche en information. On y retrouve des pictogrammes cartographiques et des figures variées (mélange de figures modernes et de figures cartographiques du XVIIe et XVIIIe siècles). Ensuite il y a dans ce travail un désir de territorialisation de phénomènes s’exerçant en dehors de tout territoire physique, s’exprimant dans la cartographie de continents, d’océans d’influence, de flux, de frontières et de drapeaux.

  • 6 Impasse justifiée par l’auteur : « Les Skyblogs fédèrent un nombre d’utilisateurs très important, h (...)

5Malgré un manque de lisibilité du à la profusion d’informations représentées, cette cartographie résulte d’une méthodologie sérieuse. Sans exposer tous les détails (voir le blog), l’auteur a créé une base de données établie sur le ratio entre nombre de commentaires et le rythme de publication d’un même nombre de billet. La méthodologie est certes discutable, car elle ne prend pas en compte l’audience des blogs et fait l’impasse sur les Skyblogs, pourtant première plateforme européenne de blog avec plus de 10 millions de blogs6. Mais la démarche a le mérite d’exister ! Et rien n’empêche les géographes de relever le défi et de prolonger le travail.

6La cartographie des forums francophones présente un clair intérêt géographique7. Dans ce document, la recherche de l’esthétique y est plus frappante encore que dans le document précédent. Construit à partir d’une méthodologie sérieuse (recoupant des données telles que le nombre de visites par jour et le nombre de message par jour) ce travail présente l’avantage de fournir une intéressante représentation graphique, et de s’appuyer sur des données difficiles à obtenir.

  • 8 Voir : BAKIS Henry & VALENTIN Jérémie (2009), « Appropriation de l’espace réel et amateurisme carto (...)

7Ces deux productions méritent d’être remarquées par les géographes. Certes, les spécialistes estimeront qu’elles ne sont pas parfaites et sont critiquables mais elles existent et constituent une véritable contribution géographique et cartographique. On touche, ici, à l’épineuse question des productions géographiques et cartographiques rendues possibles à l’heure du web 2.08.

  • 9 Des pratiques géographiques non professionnelles (Di-Ann Eisnor 2006).
    Des techniques et outils uti (...)

8Ces documents ne doivent pas cacher les réels problèmes de validité et d’apprentissage des contenus géographiques et cartographiques que pose ce type de contributions des « amateurs » aux travaux géographiques et cartographiques. Cela renvoie à l’émergence et aux limites d’une néogéographie9.

Haut de page

Notes

1 <http://www.ouinon.net/>

2 Christophe Druaux, designer graphique, directeur artistique, graphiste, spécialisé en multimédia et en typographie (paléographie/orthotypographie/rapport à la linguistique notamment) et amateur des phénomènes de communication en ligne. Créateur de l’atelier de design graphique, l’atelier 5, rue de Champagne et membre fondateur du collectif de designers Pressecitron qui a sévi de 1999 à 2005.

3 Dodge Martin, Kitchin Rob (2001), Atlas of cyberspace, Addison-Wesley, 288 pages.

4 <http://informationarchitects.jp/>

5 Cartographie Diablement Subjective Et Approximative De La Blogarchie Francophone (2007), <http://www.ouinon.net/index.php?2007/09/24/215-cartograhie-blogosphere-francophone>

6 Impasse justifiée par l’auteur : « Les Skyblogs fédèrent un nombre d’utilisateurs très important, homogène, avec un aspect communautaire très affirmé. Par conséquent, si j’avais pris en compte les Skyblogs les ¾ de la carte (au moins) leur aurait été consacré, avec de surcroît un nombre de thématiques restreint et un lectorat quasi-exclusivement composé de moins de 20 ans. Bref, cela aurait plutôt « plombé » la carte. Pour bien faire, je pense qu’il faudrait une cartographie spécialement dédiée à cette plateforme. »

7 Tentative De Cartographie Des Forums Francophones Les Plus Actifs (2008), <http://www.ouinon.net/index.php?2008/07/16/357-cartographie-forums-francophones>

8 Voir : BAKIS Henry & VALENTIN Jérémie (2009), « Appropriation de l’espace réel et amateurisme cartographique et géographique à l’heure du web 2.0 », Communication au Colloque international « Modèles d’ici et d’ailleurs : La société de l’information en ses territoires », Saint-Louis du Sénégal, 08-11 Juin - <http://geographie-tic.org/>

9 Des pratiques géographiques non professionnelles (Di-Ann Eisnor 2006).
Des techniques et outils utilisés par des non-experts qui ne relèvent pas des traditionnels SIG (Andrew Turner 2006).
C’est une géographie de tous les jours, faite par des individus qui utilisent des outils du web 2.0 pour créer, superposer des informations géographiques (Hudson-Smith Andrew 2008).
Di-Ann Eisnor (2006), Définition trouvée sur <http://placekraft.blogspot.com/2006/05/what-is-neogeography-anyway.html>, signé sous le pseudonyme : Dilettante Ventures ou sur blog officiel de Platial.com : <http://platial.typepad.com/news/2006/05/what_is_neogeog.html>.
Turner Andrew, (2006) Introduction to Neogeography, O’Reilly Media, 54 pages.
Hudson-Smith Andrew (2008),
Digital geography, geographic visualisation for urban environments, Centre for advanced spatial analysis, Londres, 65 pages

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérémie Valentin, « Compte rendu sur la « Représentation cartographique des blogs et forums francophones » », Netcom, 23-1/2 | 2009, 175-176.

Référence électronique

Jérémie Valentin, « Compte rendu sur la « Représentation cartographique des blogs et forums francophones » », Netcom [En ligne], 23-1/2 | 2009, mis en ligne le 06 février 2014, consulté le 22 mai 2017. URL : http://netcom.revues.org/942

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Netcom – Réseaux, communication et territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo NETCOM Association
  • Logo IGU / UGI
  • Logo Comité national français de géographie (CNFG)
  • Logo UMR 6266 - IDEES Le Havre
  • Logo ARTDev (UMR 5281)
  • Logo DOAJ
  • Logo Heloise
  • Revues.org