Navigation – Plan du site
Notes

L’Observatoire numérique Nouvelle-Calédonie

Charlotte Ullmann
p. 261-264

Texte intégral

1Ses missions consistent à observer le développement numérique et favoriser l’animation territoriale des acteurs en Nouvelle-Calédonie.

2Parrainée par l’association calédonienne pour les technologies de l’information et de la communication (ACTIC) et le ministère en charge de l’économie numérique du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie nommé depuis mai 2009, une mission d’étude a été menée depuis juin 2010 pour définir les contours d’un Observatoire numérique. A travers cette étude, il s’agissait de comparer les agences numériques métropolitaines, consulter les acteurs calédoniens et créer les fondements organisationnels d’une structure porteuse de l’Observatoire numérique Nouvelle-Calédonienne. Au total, plus de 180 acteurs ont été rencontrés en France (30) et en Nouvelle-Calédonie (150).

3Bénéficiant de la souplesse et de la représentativité de l’association loi 1901, l’Observatoire Numérique Nouvelle-Calédonie, a pour mission d’accompagner les acteurs territoriaux dans l’analyse et l’élaboration d’outils d’aide à la décision dans le domaine du développement des technologies de l’information et de la communication, notamment liées à Internet, à la téléphonie (fixe, mobile) et aux multimédias (TNT). Le projet est envisagé sur 3 années (2011-2013) afin d’avoir une bonne visibilité des enjeux et s’adapter au temps de l’action politique. Le budget global annuel est évalué entre 28 et 31 millions cfp, renouvelable sur 3 ans. Deux personnes devraient être recrutées pour représenter les forces vives de la structure.

4Une Assemblée générale constitutive a été organisée le 15 décembre 2010 rassemblant une douzaine d’acteurs publics et privés : Gouvernement, DSI des trois Provinces, Chambres consulaires (CCI, CMA), Caisse des Dépôts, OPT et Fournisseurs d’accès. Les statuts de la structure associative ont été validés. Les trois membres du bureau ont été désignés.

  • La présidence de l’association est assurée par Paola Logli, actuelle DSI de la SOFINOR, porte-parole du Club des DSI et ancienne directrice de la DTSI.

  • Le secrétaire est représenté par Fabien Ducasse, directeur territorial de la Caisse des Dépôts, dont l’institution a une forte expérience de plus de dix ans dans l’accompagnement des collectivités locales sur des projets numériques.

  • Le trésorier est Nicolas Salvador, directeur du deuxième fournisseur d’accès local (Can’l), représentant de la SEPT (syndicat des fournisseurs d’accès en NC) et membre de l’AFA (association des Fournisseurs d’accès et de services Internet).

5Les organes de gouvernance suivants sont prévus par les statuts :

  • Une Assemblée générale (AG) de partenaires institutionnels, privés et de représentants de la société civile

  • Un Conseil d’administration (CA) : 7 membres dont les 3 du Bureau

  • Un bureau représentatif (3 membres) qui décide des orientations et des priorités de l’année

6Le premier trimestre 2011 devrait permettre de poser les jalons administratifs et organisationnels de la structure :

  • Compétences : publication des fiches de postes pour recruter deux personnes (un directeur et un coordinateur)

  • Bureaux et équipements : installation de l’association et équipements matériel et logistique

  • Gestion financière : rendez-vous avec les banques, experts-comptables, assurances

  • Partenariats : appels de fonds auprès des grands partenaires et des adhérents

7Le programme d’activités devrait commencer, avec comme projets concrets :

  • L’organisation de la visite du câblier Alcatel-Lucent (24 et 25 janvier, 10 personnes)

  • l’organisation d’une première Assemblée générale (Lundi 14 mars) permettant d’élire les 3 membres restants du Conseil d’administration et de lister les adhérents

  • l’organisation du premier séminaire de l’Observatoire numérique Nouvelle-Calédonie (Lundi 14 mars)

8Plusieurs grands projets seront menés à moyen et long terme sur l’année 2011 :

  • La mise en place d’un site Internet

  • L’organisation de groupes de travail pour la mise en place des 3 diagnostics numériques de l’Observatoire

  • L’organisation d’ateliers-débats et de dossiers thématiques

  • La publication d’études (thématiques, sondage, scientifique)

  • La mise en réseau des acteurs calédoniens avec la métropole et l’espace Pacifique

Chronologie du projet :

Juin 2010 : lancement de l’étude de préfiguration
Juillet/aout : rendez-vous avec les experts métropolitains
Septembre/novembre : rendez-vous avec les experts calédoniens. Préconisations sur les modèles de portage
15 Décembre : Assemblée générale constitutive, nomination des 3 membres du Bureau
22 Décembre : 1ère réunion de Bureau
23 Décembre: dépôts des statuts, liste des membres du bureau, PV au Service de la DIRAG pour obtenir le reçu.
07 Janvier : obtention du reçu + déclaration au Journal Officiel (la parution devrait se faire le 13 Janvier)
10 Janvier : Déclaration au RIDET et obtention d’un numéro de référence.
13 Janvier : Publication au Journal officiel de Nouvelle-Calédonie (JONC)

Haut de page

Table des illustrations

URL http://netcom.revues.org/docannexe/image/426/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 13k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Charlotte Ullmann, « L’Observatoire numérique Nouvelle-Calédonie », Netcom, 24-3/4 | 2010, 261-264.

Référence électronique

Charlotte Ullmann, « L’Observatoire numérique Nouvelle-Calédonie », Netcom [En ligne], 24-3/4 | 2010, mis en ligne le 04 juin 2013, consulté le 24 avril 2017. URL : http://netcom.revues.org/426 ; DOI : 10.4000/netcom.426

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Netcom – Réseaux, communication et territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo NETCOM Association
  • Logo IGU / UGI
  • Logo Comité national français de géographie (CNFG)
  • Logo UMR 6266 - IDEES Le Havre
  • Logo ARTDev (UMR 5281)
  • Logo DOAJ
  • Logo Heloise
  • Revues.org