Navigation – Plan du site
Appel à textes clos

Visualisation des réseaux, de l’information et de l’espace

Appel à contribution NETCOM
Coleta Vaisman

La visualisation est ce processus de transformation des données, des informations et des connaissances au travers de représentations graphiques spatiales facilitant l’analyse visuelle, l’exploration ou l’explication et permettant d’augmenter la perception ou la compréhension de grands corpus. En ce sens, la visualisation est un procédé spécifique de communication entre utilisateurs et données via des formes graphiques et spatiales. Basée sur des méthodes mathématiques et statistiques passant par différentes approches de métaphores graphiques, elle les surpasse parce qu’on ne perd jamais de vue le contexte des données et les relations, ainsi que définie par Stuart Card : « l’utilisation de représentations informatisées, interactives, visuelles de données abstraites pour amplifier la connaissance » [CARD et al., 99]. Historiquement, les géographes qui considèrent que les échanges physiques, de personnes et d’informations entre les lieux donnent une explication de la diversité géographique observée, ont utilisé la force de la visualisation pour décoder les «interactions spatiales » (Ullmann, 1954).

Mais ce domaine de l’exploratoire dont le besoin et l’intérêt s’avèrent grandissant dans un contexte marqué par les humanités numériques et les récentes évolutions que constituent notamment la publication de données institutionnelles (open data) et des données d’entreprises (big data), intègre par essence des concepts issus de disciplines diverses avec des démarches transdisciplinaires qui permettent au chercheur en sciences humaines et sociales d’ajouter de nouvelles facettes à son objet d’étude. Grâce à des outils de visualisation de plus en plus performants et interactifs, de nouvelles voies de recherche s’ouvrent et concernent des applications diversifiées issues de ces disciplines émergentes (data visualisation, visualisation d’information, knowledge visualisation...). L’utilisation de la visualisation en SHS renouvelle les questions méthodologiques dans le sens où cette approche nous invite à une réflexion sur l’algorithmique (Manovich, 2003) mais aussi permet de montrer en quoi ces questionnements scientifiques liés à cette utilisation produisent de nouvelles connaissances et jusqu’où cela peut affecter une discipline en général.

Aujourd’hui la visualisation des données, des informations et des connaissances s’applique aux études de cas relatives aux Territoires, aux TIC et à la société. Plus que jamais la visualisation est un élément de représentation de données, mais elle participe à la prise de décision et la gestion de la connaissance (visual analytics). Tous ces éléments plaident pour une alphabétisation visuelle et une culture visuelle (visual litteracy).

Dans ce numéro sont attendus des articles méthodologiques mais aussi des articles présentant l’application de ces méthodes sur des études de cas relatives aux Territoires ou/et aux TIC et /ou à la société dans les axes suivants :

Visualisation de Réseaux sociaux
Visualisation et Géolocalisation
Visualisation et Open Data environnemental et urbain
Visualisation et Système d’information géographique
Visualisation et Analyse textuelle
Visual analytics, décision et maîtrise de l’information

Par ailleurs, des articles sur la représentation de l’Internet et des TIC seront les bienvenus, notamment dans le cadre d’études de cas.

Sont attendus : des contributions scientifiques, des projets ou positions de recherche et des synthèses descriptives permettant de disposer d’une vision d’ensemble des expériences actuelles, enjeux et projets de recherche en matière d’info visualisation.

Thématiques

Les thématiques (non exhaustives) sont :

Visualisation de Réseaux sociaux

Visualisation et Géolocalisation

Visualisation et Open Data environnemental et urbain

Visualisation et Système d’information géographique

Visualisation et Analyse textuelle

Visual analytics, décision et maîtrise de l’information

Langues

Les langues officielles sont le français et l’anglais.

Calendrier et guide à la soumission des articles et notes

Fin avril 2015 - Déclaration d’intérêt sous forme de résumé, environ 10 lignes - Les auteurs doivent indiquer : nom/prénom, titre et appartenance institutionnelle (éventuellement noms des co-auteurs par ordre alphabétique), emails de contact, titre de l’article, mots-clés, résumé de la proposition (environ 10 lignes), à l’adresse suivante : coleta2005@yahoo.fr

Mi-juillet 2015 - Date limite de réception des textes proposés. Les auteurs soumettront leurs propositions d’article à l’adresse suivante : coleta2005@yahoo.fr

Les auteurs peuvent soumettre trois types de communications :

  • articles scientifiques (15 à 20 pages, figures comprises). Ils peuvent s’inscrire dans un ou plusieurs des axes ci-dessus.

  • notes scientifiques (5 à 10 pages). Cette rubrique contient des notes de recherches qui présentent une problématique, une méthodologie ou un caractère novateur. Ces textes doivent apporter un complément utile à la thématique de ce numéro.

  • notes d’information (1 à 4 pages). De valeur informative, elles présenteront de manière succincte des retours d’expériences et dispositifs de diffusion de données environnementales sur Internet. Il s’agit alors de décrire l’historique des projets, leurs caractéristiques techniques et organisationnelles et leurs perspectives d’évolution. L’objectif est ici de donner à voir la variété des formes de partage en ligne qui se développent aujourd’hui : observatoires environnementaux, bases de données internationales, infrastructures de données géographiques, portails de téléchargement, etc.

15 octobre 2015 - Début des notifications (acceptation, améliorations et compléments demandés ou refus) et retour des évaluations en double aveugle à tous les auteurs - Après examen en double aveugle par des membres du conseil scientifique de la revue (ou d’experts extérieurs éventuellement), la notification d’acceptation ou de refus sera envoyée, accompagnée dans le premier cas des spécifications techniques pour la publication.

Fin novembre 2015 - Date limite de réception des versions corrigées et définitives. Le texte de la communication devra parvenir au comité de programme sous sa forme corrigée et définitive. Les auteurs remettent à l’Éditeur scientifique l’ensemble des documents à publier en version électronique sous format Word ou OpenOffice. Les textes ne devront pas avoir une longueur supérieure à 70000 signes. Les illustrations, photos ou graphiques peuvent faire l’objet de fichiers séparés, leur emplacement doit être alors clairement indiqué dans le texte concerné. Vous trouverez des instructions complètes en ligne : http://netcom.revues.org/956

Fin décembre 2015 – Publication.

Secrétariat de rédaction

Sabrina Mommolin (Assistant-ingénieur, UMR 6266 IDEES, Le Havre, France), secrétaire de rédaction.

Equipe de direction

Prof. Henry BAKIS, Vice-Président de la commission UGI : C08.14. Geography of the Global Information society ; Professeur à l’Université de Montpellier III, UMR 5281 ART-Dev, Montpellier, France.

Associate Editor: Asst Pr. Philippe VIDAL (Univ. Le Havre, France, UMR 6266 IDEES-CIRTAI). Président de la Commission Géographie de la Société de l’Information du CNFG.

Contact

coleta2005@yahoo.fr

  • Logo NETCOM Association
  • Logo IGU / UGI
  • Logo Comité national français de géographie (CNFG)
  • Logo UMR 6266 - IDEES Le Havre
  • Logo ARTDev (UMR 5281)
  • Logo AERES - Logo
  • Logo DOAJ
  • Logo ERIH PLUS : European Reference Index for the Humanities and the Social Sciences
  • Logo Heloise
  • Revues.org