Navigation – Plan du site
Notes d'information

BD Carthage® Guyane

Charline Mourguiart et Sébastien Linares
p. 232-236

Texte intégral

Le contexte

  • 1 Devenue la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL), depuis janvier 201 (...)

1Le bassin de la Guyane est décomposé en 5 grandes régions hydrographiques dont deux sont trans-frontalières : celle du fleuve Oyapock, à l’est, avec l’Etat de l’Amapa au Brésil, et celle du Maroni, à l’ouest, avec le Suriname. En 2007, la Direction Régionale de l’Environnement (DIREN)1 a lancé un projet d’envergure : réaliser une cartographie de l’ensemble du bassin guyanais, afin de disposer d’un référentiel commun pour une meilleure gestion de la ressource en eau. L’objectif principal était de faire face aux enjeux environnementaux liés à la préservation de la forêt tropicale en favorisant une meilleure gestion de la ressource en eau. En effet, jusque là, peu de données étaient disponibles.

Figure 1. L’emprise spatiale de la BD Carthage® Guyane

Figure 1. L’emprise spatiale de la BD Carthage® Guyane

Mourguiart Charline, (avril 2013). Source : DEAL Guyane.

  • 2 Incluant les limites administratives, la toponymie, les réseaux routiers et ferrés, l’occupation du (...)

2Le référentiel BD Carthage® a été constitué dans les bassins de l’hexagone à partir de la base de données vectorielle BD Carto® de l’Institut Géographique National (IGN)2. Cependant cette dernière n’avait été développée que sur le nord du département guyanais. Pour s’y substituer, la DIREN, avec l’appui financier et technique de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) a lancé un projet pour réaliser un référentiel hydrographique sur la totalité du bassin guyanais. Un partenariat vit le jour entre une dizaine d’acteurs afin de mobiliser les données nécessaires pour une connaissance plus précise des cours d’eau et des milieux aquatiques, de leurs caractéristiques, de leurs toponymies. L’objectif était de permettre aux gestionnaires de disposer d’une information de qualité et dans un format identique à celui disponible en France métropolitaine, de manière à répondre aux politiques nationale et européenne dans le domaine de l’eau.

Figure 2. Aperçu des points isolés et nœuds hydrographique de la Carthage® Guyane

Figure 2. Aperçu des points isolés et nœuds hydrographique de la Carthage® Guyane

La BD Carthage® Guyane, zoom sur les communes de Kourou et Macouria.

Mourguiart Charline, (avril 2013). Source : DEAL Guyane.

L’historique

3Le Ministère de l’Environnement a lancé la constitution du référentiel hydrographique à travers la circulaire no 91-50 du 12 février 1991 relative à la codification hydrographique et repérage spatial des milieux aquatiques superficiels en France métropolitaine. Ce n’est qu’en 1994 que les agences de l’eau, en association avec l’IGN, créèrent la Base de Données sur la CARtographie THématique des Agences de l’Eau (BD Carthage®). Cette dernière fut conçue à partir de la couche hydrographie de la BD Carto®, agrémentée des travaux de codification hydrographique des agences de l’eau.

4En 2000, la première convention entre le Ministère de l’Environnement et l’IGN permet la diffusion et la mise à jour de la BD Carthage®. La couverture était limitée seulement à la France hexagonale. Ce n’est qu’en 2002, que la convention a été étendue aux régions ultrapériphériques, dans la limite des zones où était disponible la BD Carto®. Outre-mer, les DIRENs, et maintenant les DEALs, assurent les missions des agences de l’eau pour la définition et la constitution des données du référentiel hydrographique sur leur territoire.

  • 3 Devenu Institut de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture (IRS (...)
  • 4 Devenu AgroParisTech, suite à la fusion entre l’ENGREF, l’ENSIA et l’INA P-G, depuis janvier 2007.

5En 2007, la DIREN Guyane, en partenariat avec l’ONEMA, lance le projet de développement de la BD Carthage® Guyane, en tenant compte des spécificités du contexte local amazonien. Ce partenariat est ensuite étendu à de nouveaux acteurs. Le CEntre national du Machinisme Agricole, du Génie Rural, des Eaux et des Forêts (CEMAGREF)3 apporte un appui rédactionnel du cahier des charges et assure un suivi technique du projet tandis que l’Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts (ENGREF)4 fournit une assistance administrative et technique. Un comité de pilotage (COPIL) du projet est monté avec la participation de l’office de l’eau de Guyane (OEG), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’IGN. Le CELOS centre de recherche en agronomie surinamais, et l’institut de recherche de l’état d’Amapa l’IEPA –, ont été associé au COPIL et ont participé par l’apport des données pour le territoire hydrographique dépassant les frontières administratives françaises.

Les caractéristiques techniques

6Fruit d’une volonté locale, la BD Carthage® Guyane, permet d’accéder aux données cartographiques des cours d’eau et des plans d’eau du territoire cohérentes au 1/100 000ème disponible sous format vectoriel. Chaque entité hydrographique est décrite par un identifiant unique auquel sont associées des informations descriptives détaillées, telles que la largeur du cours d’eau, le sens de l’écoulement ou encore son hydronyme. La structuration topologique des objets géométriques permet l’identification de nombreux liens entre les cours d’eau, plans d’eau et zones humides. Initialement, la BD Carto® ne proposait que 30 000 kms de linéaire sur le tiers nord du territoire alors qu’aujourd’hui la base de données BD Carthage® Guyane en recense environ 112 000 kms sur tout le bassin.

7Pour obtenir un référentiel cartographique adapté au bassin guyanais, la méthodologie appliquée fut différente de celle adoptée en France hexagonale. Compte tenu du manque de données – seul 20% du territoire est couvert par des ortho-photographies aériennes récentes –, et de la spécificité des paysages guyanais, où le réseau hydrographique est masqué par la forêt, la DIREN et le CEMAGREF ont adopté un mode opératoire spécifique. Dans un premier temps, le réseau hydrographique a été extrait par la mise en place d’un Modèle Numérique de Terrain (MNT), qualifié à des fins hydrologiques ; puis les cours d’eau théoriques ont été extraits automatiquement par traitements en faisant passer les cours d’eau dans les talwegs, les points les plus bas des bassins versants.

8Dans un second temps, le réseau hydrographique visible a été photo-interprété sur l’ensemble du territoire, à partir de scènes sans nuages issues des satellites SPOT et Landsat ainsi que de l’orthophotographie de l’IGN disponible, la BD Ortho® de 2005. La géométrie du linéaire théorique a été corrigée en fonction du réseau photo-interprété. Les cours d’eau ont été découpés en tronçons élémentaires en fonction de leurs caractéristiques et codifiés sur une base unique. Les données complémentaires des différents partenaires du projet ont permis d’améliorer la caractérisation des différents éléments produits.

La diffusion en libre accès

9A l’issue du processus de validation la BD Carthage® Guyane a été publiée en 2010. Aujourd’hui, ce référentiel est diffusé en libre accès sur deux principaux portails : au niveau national sur celui du Service d’Administration Nationale des Données et Référentiels sur l’Eau, appelé plus communément le SANDRE5, et au niveau régional sur la plate-forme régionale GéoGuyane6.

  • 7 Web Map Service : protocole de communication et d’échange de données qui permet d’obtenir des carte (...)

10Le SANDRE propose un langage commun pour l’ensemble des données sur l’eau de la France, y compris les régions d’outre-mer, afin de les rendre homogènes et compatibles pour optimiser l’échange des données entre les producteurs et les utilisateurs. De ce fait, quelques services restent indissociables pour la mise à disposition de ces données : le catalogage des métadonnées, un service d’accès à la donnée, un flux WMS7, un service de téléchargement dans lequel sont proposées deux formats distincts, à savoir du MIF/MID (compatible avec MapInfo) et du ShapeFile (compatible avec la gamme ESRI).

11Dès 2011, la DEAL a proposé des actions d’accompagnement auprès des utilisateurs guyanais par le biais de différentes sessions de formation technique sur l’utilisation du référentiel hydrographique afin de leur faciliter la manipulation des données.

Les perspectives d’évolution

12Si le défi technique de production d’un tel référentiel a été relevé, désormais les enjeux sont doubles. Il s’agit dans un premier de temps de veiller à ce que l’ensemble des acteurs de l’eau s’approprie ce référentiel et l’utilise. Il est cependant nécessaire de le maintenir à jour et d’améliorer son contenu pour répondre au mieux aux différents besoins.

13La mise à jour de la BD Carthage® Guyane est un enjeu majeur pour répondre activement aux nouveaux besoins liés à une utilisation croissante de ces données. Or, même si des mises à jour annuelles sont prévues dans la convention nationale, aucune actualisation n’a était faite à ce jour.

14Enfin, la DEAL Guyane cherche à promouvoir une diffusion active du référentiel via la plate-forme régionale GeoGuyane, dans laquelle la BD Carthage® Guyane est entièrement référencée. L’objectif est de veiller au développement des usages d’un référentiel jugé comme structurant pour répondre aux enjeux environnementaux d’un territoire dont la couverture cartographique est encore lacunaire. En ce sens, la mise en ligne et en libre accès constitue un levier essentiel.

Haut de page

Notes

1 Devenue la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL), depuis janvier 2011.

2 Incluant les limites administratives, la toponymie, les réseaux routiers et ferrés, l’occupation du sol, les équipements divers et le réseau hydrographique.

3 Devenu Institut de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture (IRSTEA), depuis février 2012.

4 Devenu AgroParisTech, suite à la fusion entre l’ENGREF, l’ENSIA et l’INA P-G, depuis janvier 2007.

5 http://www.sandre.eaufrance.fr/

6 http://www.geoguyane.fr/catalogue/

7 Web Map Service : protocole de communication et d’échange de données qui permet d’obtenir des cartes aux données géoréférencées depuis un serveur directement depuis son logiciel SIG.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1. L’emprise spatiale de la BD Carthage® Guyane
Crédits Mourguiart Charline, (avril 2013). Source : DEAL Guyane.
URL http://netcom.revues.org/docannexe/image/1395/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 748k
Titre Figure 2. Aperçu des points isolés et nœuds hydrographique de la Carthage® Guyane
Légende La BD Carthage® Guyane, zoom sur les communes de Kourou et Macouria.
Crédits Mourguiart Charline, (avril 2013). Source : DEAL Guyane.
URL http://netcom.revues.org/docannexe/image/1395/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 636k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Charline Mourguiart et Sébastien Linares, « BD Carthage® Guyane », Netcom, 27-1/2 | 2013, 232-236.

Référence électronique

Charline Mourguiart et Sébastien Linares, « BD Carthage® Guyane », Netcom [En ligne], 27-1/2 | 2013, mis en ligne le 30 juin 2014, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://netcom.revues.org/1395 ; DOI : 10.4000/netcom.1395

Haut de page

Auteurs

Charline Mourguiart

Etudiante en géographie de l’environnement et du Paysage à l’université Toulouse le Mirail. courriel : mourguiart.charline@gmail.com

Articles du même auteur

Sébastien Linares

Responsable de l’unité information géographique et diffusion de la connaissance DEAL Guyane, service Planification Connaissance et Evaluation, courriel : sebastien.linares@developpement-durable.gouv.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Netcom – Réseaux, communication et territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo NETCOM Association
  • Logo IGU / UGI
  • Logo Comité national français de géographie (CNFG)
  • Logo UMR 6266 - IDEES Le Havre
  • Logo ARTDev (UMR 5281)
  • Logo AERES - Logo
  • Logo DOAJ
  • Logo ERIH PLUS : European Reference Index for the Humanities and the Social Sciences
  • Logo Heloise
  • Revues.org