Navigation – Plan du site
Notes d'information

Le portail des données naturalistes SILENE1 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Julie Delauge, Dorothée Meyer, Virgile Noble et Pascal Chondroyannis
p. 245-253

Résumé

SILENE est un portail internet de diffusion de données naturalistes développé en partenariat par plusieurs organismes producteurs et gestionnaires de données, les services de l’Etat et du Conseil Régional. Seront ici présentés les principes de son fonctionnement aussi bien au niveau technique qu’organisationnel pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ainsi qu’un premier retour d’expérience après les premières années de mise en œuvre. SILENE apparaît aujourd’hui comme un outil important pour la diffusion des connaissances sur la biodiversité dont il favorise la prise en considération, à plusieurs niveaux, dans l’aménagement du territoire régional. Par son exemple, SILENE montre toute l’importance de l’échelon régional comme relais entre l’acquisition locale d’informations et les bilans nécessaires aux niveaux national ou international.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

  • 1 http://www.silene.eu
  • 2 Les données flore sont également accessibles pour la région Languedoc-Roussillon, du fait du territ (...)
  • 3 Le CRIGE PACA est un centre de ressources en géomatique au service des organismes publics de la rég (...)
  • 4 Système d’Information et de Localisation des Espèces Natives et Envahissantes.

1L’information géographique est devenue, ces dernières décennies, une composante majeure pour l’organisation de la société. En offrant de nouvelles perspectives de diffusion des connaissances dans un cadre directement exploitable pour l’analyse et le suivi des territoires, elle constitue un outil incontournable des politiques d’aménagement du territoire, en particulier dans le domaine de la protection de l’environnement. En effet, la connaissance et la conservation de la biodiversité demandent la disponibilité d’une information géolocalisée, exploitable par des publics divers : observateurs de terrain, professionnels, collectivités territoriales, services de l’Etat... En région PACA2, il existe un historique de pratiques de mutualisation tel que, dès 2002, la création du Centre Régional de l’Information Géographique (CRIGE)3. Le programme SILENE4 a été engagé en 2008. C’est un portail internet de diffusion des données naturalistes qui a pour objectif de permettre « l’accès à l’information naturaliste pour tous, dans un but de gestion et de protection du patrimoine naturel régional » (figure 1). SILENE propose la consultation de données d’observations géolocalisées sur les espèces de la flore et de la faune sauvage. Le programme est développé à l’échelle régionale depuis maintenant plus de cinq ans et s’inscrit pleinement dans l’organisation du Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP) mis en œuvre sur le territoire national.

Figure 1 : Page d’accueil de SILENE http://www.silene.eu

Figure 1 : Page d’accueil de SILENE http://www.silene.eu

Historique du projet

  • 5 DREAL : Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement.

2En 2008, le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles (CBNMed) met en place une application internet d’accès à sa base « Flore » pour mieux répondre aux multiples demandes d’accès aux données dont il assure la gestion. Cette initiative rencontre rapidement les attentes des acteurs régionaux réunis par la DREAL PACA5 dans le cadre de la mise en place régionale du SINP. Dès 2009, le projet reçoit l’appui du Conseil Régional PACA et deux nouveaux partenaires sont associés par la DREAL : le Conservatoire Botanique National Alpin (CBNA) et le Conservatoire d’Espaces Naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur (CEN PACA), chargés respectivement d’étendre l’application à la flore des départements alpins (Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes) et à la faune sauvage. Face à la diversité des acteurs et à la dispersion des données faunistiques, une approche spécifique de rencontres et d’écoute sera menée, permettant d’établir les conditions nécessaires à l’adhésion des principaux acteurs. Un rapprochement technique est également initié avec certains Parcs Naturels Régionaux, porteurs du Système d’Information Territorial (SIT) qui servira de point de départ à la structure de la base « faune ». Le module « Faune » est opérationnel à partir de 2010. La construction de SILENE sur des partenariats multiples a largement contribué à la définition des principes d’organisation et de fonctionnement. SILENE propose un processus de standardisation, de validation, de spatialisation et de diffusion des données d’observations naturalistes en région PACA, qui sont ainsi centralisées et sauvegardées.

Caractéristiques techniques

SILENE : un outil de webmapping

3SILENE est un outil qui exploite pleinement les technologies du web 2.0 en publiant des données dans un cadre cartographique interactif. Plusieurs bases de données MYSQL (faune/flore/et prochainement habitats) sont couplées à un serveur cartographique sous licence (DynMap). Les autres développements utilisés sont en « open source », permettant d’importantes possibilités d’évolution.

4Chaque interface thématique (faune, flore) permet  une recherche par espèce ou par liste d’espèces, ce qui permet de connaître leur répartition géographique et de consulter le détail des observations disponibles. Une recherche cartographique est également possible (figure 2), afin d’identifier les espèces présentes sur un territoire donné et consulter les informations associées. De nombreux critères de sélection permettent d’affiner les requêtes : dates d’observation, observateurs, statuts des espèces, etc.

Figure 2 : Recherche cartographique sur la commune de Saint Cyr-sur-Mer (83)

Figure 2 : Recherche cartographique sur la commune de Saint Cyr-sur-Mer (83)

Localisation des relevés floristiques et listes des espèces végétales connues sur la commune.

5Les fonctionnalités du serveur cartographique sont exploitées pour permettre des opérations intuitives comme l’intersection géographique d’objets cartographiques importés par l’utilisateur ou dessinés directement dans la carte. Les outils standards de cartographie dynamique sont disponibles : zoom + / -, zoom par sélection rectangle, zoom par sélection d’entités, déplacement sur la carte, choix d’affichage des couches cartographiques, sélection manuelle de l’échelle. Les résultats sont présentés par listes d’observations (ou de relevés) et par représentation cartographique d’entités ponctuelles.

6La disponibilité des fonctionnalités et la représentation des résultats varient en fonction de l’échelle de consultation et des droits d’accès de l’utilisateur. En accès public, la donnée d’observation est simplifiée à la commune ou au centre d’une maille carrée (10km ou 5km selon l’échelle), et un téléchargement des relevés et des observations est possible au format Excel. En accès sur identification, la donnée est visible jusqu’à la précision maximale disponible et toute l’information est alors détaillée. Les résultats peuvent être exportés sous divers formats (Excel, CSV, SIG (MIF/MID, Shape) permettant leur intégration dans d’autres outils « métiers » pour une utilisation privée uniquement (le bénéficiaire s’engage par convention à ne pas les rediffuser).

SILENE : Les données

7L’objectif est de centraliser des données d’observation primaires, standardisées mais non synthétisées. Cette donnée brute est constituée de plusieurs champs précisément renseignés, dont quatre sont obligatoires : le nom de l’espèce, l(es)’observateur(s), la date d’observation et la localisation (coordonnées ou indication géographique : lieu-dit et commune). D’autres champs complémentaires peuvent être renseignés : effectifs, phénologie, milieu, commentaires divers, etc.

8L’alimentation de la base est, à l’heure actuelle, essentiellement assurée par la mise à disposition de données des administrateurs, partenaires et fournisseurs volontaires (données gérées dans leurs bases de données propres appelées « bases sources » qui restent autonomes et indépendantes). SILENE a pour principe de ne jamais se substituer aux dynamiques de collecte de données existantes mais, à l’inverse, de les valoriser. Il s’agit de favoriser les complémentarités et d’assurer la mutualisation globale des données d’observation.

9SILENE doit également intégrer les données acquises sur fonds publics (NATURA 2000, plans nationaux d’action, études environnementales à maîtrise d’ouvrage publique, etc.). Le conditionnement des marchés et dotations publiques au retour des données naturalistes produites est engagé, aussi bien par les collectivités partenaires (conseils généraux, conseil régional) que par la DREAL. Un format standard des données est proposé aux maîtres d’ouvrages pour intégration dans leurs cahiers des charges. Enfin, les droits d’accès ponctuels à la donnée localisée (besoin des bureaux d’études par exemple) sont aussi conditionnés au retour de la connaissance acquise, mécanisme qui engage des contributeurs non adhérents de SILENE à être également fournisseurs de données.

10Par l’approbation de la charte SILENE, chaque fournisseur s’engage au respect de la déontologie s’appliquant aux données. Il est donc responsable vis-à-vis du producteur initial et de SILENE, et s’engage à obtenir les accords d’utilisation et de diffusion de la donnée qu’il transmet à SILENE.

11L’objectif de garantie scientifique est un des principes fondateurs de SILENE. Une attention particulière est donc apportée à la qualité de la donnée. Cette garantie est de la responsabilité des administrateurs de données : les deux CBN alpin et méditerranéen au titre de leur agrément national pour la flore, et le CEN Paca pour la faune, qui s’appuie sur un réseau thématique de validateurs et les fournisseurs de SILENE. Après validation, la donnée devient accessible et consultable dans SILENE, avec le nom de l’observateur et du fournisseur (structure mentionnée comme source).

Caractéristiques organisationnelles

Le pilotage et le fonctionnement de SILENE

12Le fonctionnement de SILENE repose sur trois principes fondateurs : un outil public, un pilotage partenarial  et un objectif de garantie scientifique. Une charte de référence précise les objectifs et valeurs partagés, la déontologie liée à la donnée, les droits et devoirs des partenaires.

13La gouvernance s’appuie sur la définition claire des acteurs et de leur rôle. L’administrateur système (CBNMed) assure la gestion informatique de l’outil. Les trois administrateurs de données (CBNMed, CBNA, CEN PACA) ont en charge la cohérence scientifique et technique de la base et l’animation du réseau des partenaires concernés. Les structures partenaires apportent un soutien politique, technique ou financier, une expertise, des données, etc. Parmi les partenaires, des experts associés au suivi de la validation des données et de la cohérence scientifique de SILENE sont identifiés comme « référents thématiques ». Enfin, toute personne ou structure mettant volontairement à disposition ses données est appelée « fournisseur de données ».  Partenaires et fournisseurs volontaires sont considérés comme « adhérents » de SILENE. Des conventions spécifiques détaillent le rôle et les engagements de chacun.

14Le comité de pilotage, composé de l’ensemble des partenaires, se réunit une fois par an. Il oriente et accompagne le développement de SILENE en complément de la gestion quotidienne du programme. Le fonctionnement opérationnel de SILENE est assuré par le comité d’administrateurs qui regroupe les administrateurs de données, la DREAL et le Conseil Régional.

Les droits de consultation et l’usage des données

15En application des objectifs de SILENE, les principes d’accès aux données et leurs usages reposent à la fois sur une volonté d’échange et de respect des contributeurs. Les modalités de consultation ont donc été établies dans un dialogue avec les fournisseurs, permettant de rallier et rassurer le plus grand nombre d’entre eux. Ainsi, les données de synthèse (à la commune ou à la maille) sont en accès public mais les partenaires et fournisseurs volontaires bénéficient, après signature de leur convention, d’un droit d’accès à la donnée précise sur leur territoire ou domaine de compétence (faune, flore, groupe taxonomique). Des droits d’accès ponctuels sont également proposés dans le cadre d’actions ou d’études spécifiques. Les demandes argumentées sont examinées par les administrateurs sur la base de principes validés en comité de pilotage. Les identifiants d’accès sont strictement nominatifs et leur utilisation reste sous la responsabilité du bénéficiaire. La convention d’accès élaborée pour chaque demande engage les bénéficiaires à communiquer les données acquises dans le cadre de leur étude.

Résultats et Perspectives d’évolution

16L’exploitation du portail SILENE s’est rapidement développée et a confirmé sa capacité à répondre aux attentes des acteurs. Les principales utilisations permettent de visualiser la répartition régionale d’une espèce ou alerter sur la présence d’espèces protégées par la loi, favorisant ainsi le respect de la réglementation. Ces informations permettront de construire plusieurs indicateurs de l’observatoire régional de la biodiversité en cours d’élaboration. SILENE permet également d’identifier les enjeux de biodiversité sur un territoire, par exemple dans le cadre d’un bilan écologique ou d’une étude d’impact et d’actualiser les bilans régionaux sur la connaissance à l’intérieur de zonages préexistants (ex : actualisation de l’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique).

17Quelques chiffres illustrent la réalité du programme : 36 structures partenaires et/ou fournisseurs sont conventionnés dont 24 organisent progressivement la mise à disposition de leurs données, représentant une grande diversité d’acteurs (gestionnaires d’espaces protégés, établissement public, association naturaliste, laboratoire universitaire, muséum, collectivité, etc.) ; SILENE a enregistré plus de 35 000 connections sur les 12 derniers mois, et plus de 1 600 000 requêtes ont été effectuées ; 2 926 913 observations floristiques et  789 753 observations faunistiques sont disponibles (valeurs au 28/08/2013) ; plus de 80 demandes d’accès ponctuels de bureaux d’études ont été traitées en un an (en augmentation constante depuis l’ouverture).

18Le portail SILENE répond ainsi à un réel besoin d’accès à l’information naturaliste avec des types d’utilisateurs variés : citoyens, naturalistes, structures professionnelles de l’environnement  telles que bureaux d’études, services de l’Etat, gestionnaires d’espaces naturels, etc. Enfin la communauté scientifique développe des programmes de recherche s’appuyant sur la nouvelle disponibilité offerte. Il est toutefois important de bien considérer les limites de l’outil et notamment le fait que SILENE ne gère ni la donnée d’absence ni la pression d’observation. De plus, les données présentes ne constituent en aucune manière un inventaire exhaustif de la biodiversité  et leur interprétation peut relever de la compétence d’un expert. Un avertissement en page d’accueil rappelle aux utilisateurs ces contraintes et responsabilités.

19Les premières années de construction ont permis de fixer l’organisation générale et la majeure partie des acteurs régionaux sont aujourd’hui associés. L’enjeu principal reste l’alimentation de la base en données nouvelles et plus globalement la consolidation du fonctionnement de SILENE. Mais d’autres sollicitations ont rapidement émergé qui viennent contribuer aux choix d’orientations techniques. L’objectif de SILENE étant de répondre, dans la mesure du possible, aux usages pertinents servant la conservation, le retour des contributeurs et des utilisateurs est essentiel. Il appartiendra aux porteurs du programme de s’adapter au mieux aux besoins exprimés, sans mettre en péril sa cohérence.

20Ainsi les principales voies de développement concernent en premier lieu l’optimisation du recueil de données, notamment faunistiques, et l’accélération des mises à jour. Au titre du SINP, l’organisation des échanges entre le niveau régional et le niveau national sera effectuée dans le cadre de conventions avec l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) porté par le Muséum National d’Histoire Naturelle et plateforme du SINP. Deux conventions ont été signées (entre SILENE et INPN pour les données faune, entre CBN et Fédération des CBN et INPN pour les données flore) et sont en cours de mise en œuvre. L’amélioration de la gestion du programme a également nécessité le développement d’applications associées pour permettre le suivi des demandes d’accès ponctuels, le pilotage du projet, la saisie directe des données et leur validation.

21Pour répondre à certains besoins spécifiques d’interopérabilité avec d’autres dispositifs (serveur DREAL, régions voisines, secteurs transfrontaliers), l’ouverture de flux WMS/WFS et de web-services est en cours de test. L’application informatique est aussi en cours d’évolution avec une reprise de l’ergonomie et une meilleure compatibilité entre les modules faune et flore, ce qui facilitera à terme leur superposition. La création d’un module « Habitats » enfin, est portée par le CBNMed et la DREAL Languedoc-Roussillon.

Conclusion

22Après quelques années de fonctionnement, l’adhésion des producteurs et les chiffres de consultation en ligne témoignent du succès de SILENE. Au-delà du strict apport de l’outil à la connaissance de la biodiversité, il faut également noter des effets plus diffus sur l’ouverture des acteurs au principe de diffusion et à l’intérêt d’une mutualisation, favorisant globalement une dynamique d’échanges des données. Très concrètement, la mise en œuvre de l’objectif de versement des données a également entraîné une nécessité de positionnement et un travail d’organisation au sein de chaque structure partenaire.

23Au plan national, l’engagement de l’équipe et le succès de SILENE ont permis une participation active aux réflexions sur le SINP. Les principes mis en œuvre et les résultats obtenus en région ont contribué à faire reconnaître la pertinence du niveau régional comme niveau de confiance et d’action, la proximité entre producteurs et gestionnaires de données facilitant la mutualisation et la construction d’un réseau partenarial. Cette organisation régionale a été retenue dans l’architecture globale du SINP.

24Le projet rencontre bien sûr des difficultés. En premier lieu, la volonté de mutualisation des structures partenaires est souvent freinée par leur défaut d’organisation interne. Sans surprise, la résistance de certains acteurs est parfois liée à une perception de « concurrence » ou de « dépossession » des données qu’ils produisent. Du coté des utilisateurs, le déficit de culture de l’usage de la donnée brute peut conduire à des contre-sens. Ceci nécessite de mettre en place les alertes et formations adéquates ainsi que le relais vers les écologues et naturalistes qui doivent pouvoir jouer pleinement leur rôle d’experts. SILENE doit rester attentif à ces éléments de contexte et présenter la capacité de réponse et d’adaptation nécessaire, tout en veillant à une stabilité organisationnelle pour garantir sa pérennité. Des solutions existent, qui s’installeront dans le temps, pour peu que le besoin stratégique et le soutien politique de SILENE ne faiblissent pas.

25Il sera, enfin, important de se questionner sur la réalité et les conditions de l’atteinte de l’objectif initial : dans quelle mesure l’accès à l’information naturaliste pour tous contribue-t-il positivement à la gestion et la protection du patrimoine naturel régional ? Un point de vue extérieur serait nécessaire pour répondre à cette question qui suppose la mise en place d’un processus de suivi et d’évaluation adapté.

Haut de page

Notes

1 http://www.silene.eu

2 Les données flore sont également accessibles pour la région Languedoc-Roussillon, du fait du territoire de compétence du Conservatoire botanique national méditerranéen. Toutefois la démarche décrite et les propos de cette note ne concernent que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

3 Le CRIGE PACA est un centre de ressources en géomatique au service des organismes publics de la région. Créé fin 2002 par l’Etat et la Région, son principal objet consiste à développer les usages, la production et le partage d’information géographique entre les services publics. Première structure géomatique régionale créée sur le territoire français et pionnière dans son domaine, le CRIGE est aujourd’hui une Infrastructure de Données Géographiques reconnue au niveau et européen. http://www.crige-paca.org/

4 Système d’Information et de Localisation des Espèces Natives et Envahissantes.

5 DREAL : Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 : Page d’accueil de SILENE http://www.silene.eu
URL http://netcom.revues.org/docannexe/image/1362/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
Titre Figure 2 : Recherche cartographique sur la commune de Saint Cyr-sur-Mer (83)
Légende Localisation des relevés floristiques et listes des espèces végétales connues sur la commune.
URL http://netcom.revues.org/docannexe/image/1362/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 493k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julie Delauge, Dorothée Meyer, Virgile Noble et Pascal Chondroyannis, « Le portail des données naturalistes SILENE en région Provence-Alpes-Côte d’Azur », Netcom, 27-1/2 | 2013, 245-253.

Référence électronique

Julie Delauge, Dorothée Meyer, Virgile Noble et Pascal Chondroyannis, « Le portail des données naturalistes SILENE en région Provence-Alpes-Côte d’Azur », Netcom [En ligne], 27-1/2 | 2013, mis en ligne le 23 juin 2014, consulté le 23 avril 2017. URL : http://netcom.revues.org/1362 ; DOI : 10.4000/netcom.1362

Haut de page

Auteurs

Julie Delauge

Responsable « Pôle Biodiversité régionale » – CEN PACA - 96 rue droite – App. 5 – 04200 Sisteron

Dorothée Meyer

Chargée de mission « Connaissance et Animation Scientifique » - DREAL PACA - Service Biodiversité, Eau et Paysages - Le Tholonet - CS 80065 - Allée Louis Philibert - 13182 AIX EN PROVENCE Cedex 5

Virgile Noble

Responsable « Pôle connaissance » - Conservatoire botanique national méditerranéen – 34 av. Gambetta – 83400 HYERES

Pascal Chondroyannis

Directeur – Conservatoire botanique national alpin - Domaine de Charance – 05000 Gap

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Netcom – Réseaux, communication et territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo NETCOM Association
  • Logo IGU / UGI
  • Logo Comité national français de géographie (CNFG)
  • Logo UMR 6266 - IDEES Le Havre
  • Logo ARTDev (UMR 5281)
  • Logo DOAJ
  • Logo Heloise
  • Revues.org