Navigation – Plan du site
Notes d'information

Faune-Aquitaine : portail collaboratif sur la biodiversité régionale

Jérémiah Liger, Laurent Couzi et Ondine Filippi-Codaccioni
p. 224-231

Texte intégral

1Le site www.faune-aquitaine.org fait partie du projet national Visionature (www.ornitho.fr). Ce site est géré par la Ligue de Protection des Oiseaux en Aquitaine (LPO-Aquitaine), une association à but non-lucratif dédiée à la protection de la biodiversité et particulièrement des oiseaux dans la région Aquitaine. Elle est le représentant régional de la LPO nationale et de BirdLife International.

2Faune-Aquitaine est un site de collecte et de diffusion des observations d’oiseaux, de mammifères (y compris chauves-souris, micro-mammifères et mammifères marins), reptiles, amphibiens, papillons, libellules et demoiselles, criquets et sauterelles, abeilles et bourdons.

Objectifs de la plateforme

3Faune-Aquitaine.org a la volonté de répondre à de nombreux objectifs.

En premier lieu, le site a pour but de centraliser un maximum de données de haute qualité.

Chacun est libre de saisir ce qu’il souhaite mais la LPO encourage à entrer un maximum d’informations, y compris pour des espèces communes tout en permettant de solides vérifications grâce à son comité de validation. Cette centralisation est la base qui permet d’atteindre les autres objectifs.

4En ce qui concerne le devenir des données, elles ne sont pas retransmises en brut mais elles sont publiées en synthétisées.

Les données recueillies sont synthétisées régulièrement sous forme de notes et d’articles écrits de référence (atlas, livres rouges, fiches espèces, fiches milieux, etc.), mais aussi, plus régulièrement encore, sous la forme de publications distribuées électroniquement. Il y a la réalisation de cartes pertinentes et la contribution efficace aux programmes d’Atlas nationaux. L’interopérabilité entre les systèmes permet la mise en commun de données secondaires pour la réalisation de l’Atlas National des Oiseaux Nicheurs de France (LPO, SEOF).

Faune-Aquitaine Publication a pour ambition d’ouvrir un espace de publication pour des synthèses établies à partir des données compilées. Elle est destinée à publier des comptes-rendus naturalistes, des rapports d’études, des rapports de stage pour rythmer les activités naturalistes de la région Aquitaine. (Articles et notes, bilans d’études, de comptages, guides, fiches d’identification).

5D’une manière générale le site participe de manière indirecte à la préservation de la biodiversité et ceci de plusieurs façons.

D’une part, par l’exploitation et la valorisation du réseau des contributeurs naturalistes en exposant leur travail, la qualité et la quantité de données qu’ils produisent. La LPO et d’autres membres de Faune-Aquitaine agissent de manière active auprès des différentes collectivités pour la diffusion, la valorisation et l’exploitation des données.

D’autre part, simplement en augmentant les connaissances du public en partant du postulat qu’en diffusant le savoir on permet d’éviter que des erreurs écologiques se produisent à cause de la méconnaissance de l’existence de la faune locale. De nombreuses activités et animations utilisent Faune-Aquitaine pour faire connaître la faune en Aquitaine.

6Un autre but est de faciliter les différentes tâches que doivent effectuer au quotidien les professionnels, les experts et les particuliers.

Il permet de rendre un accès plus aisé aux données grâce à un outil commun à tous, chacun pouvant avoir accès à son « carnet numérique » et aux informations contenues dans Faune-Aquitaine.

Il donne aussi accès à une communauté fiable et riche et facilite la recherche des références scientifiques comme celles concernant les études publiées sur la faune et en particulier sur les oiseaux de France métropolitaine. Elles sont identifiables à partir de mots-clés (auteur, année, revue, espèce, lieu, thème) et offrent la possibilité de croiser les demandes. Le site indique pour chaque publication référencée les espèces mentionnées, les lieux d’observations et les thèmes abordés. Un résumé complète ces informations pour plus de 1700 publications.

7L’accès aux données diffère selon le profil utilisateur et propose des droits différents. Selon leur niveau d’expertise, leur volonté et leur contribution, les utilisateurs n’ont pas tous accès aux mêmes droits, ce qui permet un nivellement vers le haut du contenu de la base de données et d’éviter les erreurs.

Les données et l’effort de saisie sont mutualisés. Chacun remplit les données de la même façon afin d’homogénéiser les observations. Il y a un minima à remplir pour chaque donnée ce qui permet d’avoir des informations assez complètes pour être utilisables et compréhensibles par tous.

8Tout ceci permet de réduire le temps nécessaire au contrôle de la fiabilité des données produites au sein de la base de données spatiales.

Un autre point important est la nécessité de mettre les données en sécurité. Le site Faune-Aquitaine est protégé des éventuelles personnes mal intentionnées, de par la façon dont l’outil a été conçu (non accès aux données brutes de manière directe), les vérifications qui sont faites et les sauvegardes régulières.

9Enfin, le site permet de pérenniser les connaissances et le réseau. Afin de maintenir la communauté de Faune-Aquitaine unie, des réunions ont lieu et différents moyens de communication sont présents (forum, email, téléphone, sites, blog...) pour souder cette communauté dans le temps.

Historique de Faune-Aquitaine

10Au cours des années 1990 la LPO Aquitaine a souhaité trouver un moyen de stocker ses données ornithologiques afin de les sécuriser et d’améliorer le traitement des informations. En 2001, elle fit pour cela l’acquisition d’un premier logiciel.

11Durant presque une décennie, la LPO classe sur ce logiciel quelques 250 000 données ornithologiques réparties sur l’ensemble du territoire aquitain. Il s’agissait in fine d’une des plus grosses bases de données naturalistes de la région, sinon la plus importante.

12Internet se démocratise et de nouvelles technologies s’imposent. Début 2007, la LPO choisit alors de faire évoluer sa base de données vers un outil plus convivial et collaboratif.

Elle s’orienta vers la recherche d’un outil informatique adapté à ses besoins. Cet outil devait pouvoir accueillir les données de l’ensemble de la communauté naturaliste et diffuser ses informations à tous y compris aux décideurs (institutions) conformément à la logique de la convention d’Aarhus. Cette dernière a pour but d’améliorer l’accès à l’information, la participation du public au processus décisionnel et l’accès à la justice en matière d’environnement.

13La solution vint du réseau LPO grâce à des collègues de Haute-Savoie, qui s’étaient déjà équipés d’un système développé en Suisse.

14En fin d’année 2007, le projet est engagé et prend le nom de « Faune-Aquitaine.org », un nom à la fois simple, évocateur et pouvant être utilisé comme nom de domaine.

15Une première réunion des naturalistes de la région (au-delà du réseau de la LPO) permet d’affiner le cahier des charges. Les deux mois qui ont suivi ont été mis à profit pour le développement technologique (cartographie « atlas » notamment), pour l’adaptation de l’outil au contexte régional (listes annotées d’espèces, etc.) et le transfert de la base de données historique de la LPO-Aquitaine.

16Le 1er février 2008, la base fut ouverte en version de test (« béta »), c’est-à-dire accessible à qui disposait des codes d’accès. Durant près de cinq mois, une cinquantaine de « béta-testeurs » a pu tester le système, tout en commençant à alimenter la base de données.

http://www.faune-aquitaine.org fut officiellement ouvert au public le 7 juillet 2008.

17Dès la mise en ligne, l’accueil fut très positif de la part du réseau de naturalistes régionaux (au-delà du réseau des adhérents de la LPO), et rapidement d’autres sollicitations sont parvenues pour continuer à faire évoluer le système.

18Depuis fin 2011, un comité de pilotage européen est en place, notamment pour organiser la mise en place de nouvelles fonctionnalités.

19A ce jour (Aout 2013), le jeu de données compte : 2 250 000 enregistrements dont 2 000 000 sur les oiseaux. Ce nombre augmente actuellement de près de 1 000 enregistrements par jour avec des pics dépassants les 3 000 jusqu’à 4 000.

Faune-Aquitaine compte une dizaine de personnes morales (LPO, Bordeaux, Conseils Généraux et régional, Parc ornithologique du Teich, DREAL, Groupe Chiroptère Aquitaine, URCPIE Aquitaine, Cistude Nature), 39 000 média (articles...) et 2 930 inscrits pour environ 1 800 observateurs actifs dont près de 40% possède un métier lié au milieu naturaliste.

20La LPO-Aquitaine, quant à elle, possède douze salariés dont un directeur, un sous directeur, quatre chargés de mission patrimoine naturel, un chargé de mission faune, une chargée de recherche en écologie, une médiatrice environnement et formatrice, un chargé de projet valorisation de la biodiversité et formateur, une chargée de projet oiseaux en détresse et enfin une aide soignante. Elle partage 44 000 membres adhérents et 5 000 bénévoles avec les 43 structures formant la LPO.

Caractéristiques techniques

21Codé sous langage xml, Faune-Aquitaine est un serveur cartographique installé sous Linux utilisant Google Earth et MapServer.

22Le site est traduit en plusieurs langues (Allemand, Français, Anglais, Espagnol et Néerlandais), et possède un support utilisateur très complet comprenant un support d’assistance, une animation du groupe utilisateurs, des outils de formations ainsi que de la documentation pour l’utilisateur ou le service technique.

Concernant sa maintenance, il est capable de gérer les demandes de corrections (rapport de bugs), la gestion des évolutions et la maintenance (évolutive et corrective).

23Les perspectives de développement peuvent être internes ou externes et suivent une planification des évolutions.

24En ce qui concerne les référentiels taxonomiques, leurs sources viennent de Fauna Europea et du Muséum National d’Histoire Naturelle (TAXREF).

Caractéristiques organisationnelles

25Il participe à un réseau de portails web de collecte de données faunistiques aux niveaux national et international, tous gérés par des associations sans but lucratif et notamment la LPO qui est le partenaire en France de BirdLife International, et produits par la petite entreprise suisse Biolovision.

Ces portails sont coordonnés entre eux aux niveaux national et international par des comités de pilotage.

Au niveau national, Faune-Aquitaine fait partie du comité de pilotage (Copil) français. Il est aussi constitué de représentants de chaque portail Visionature local. Il se réunit environ deux fois par an tout en travaillant aussi par courriel.

De plus, un comité technique (Cotech) est chargé de la mise en place des décisions du Copil. Ce Cotech est actuellement constitué de représentants des portails d’Aquitaine, de Franche-Comté, du Languedoc-Roussillon, du niveau national de la LPO. Il est actuellement animé par la LPO Isère.

26Au lancement du portail Faune-Aquitaine.org, la LPO-Aquitaine a bénéficié d’aides des Conseils Généraux (sauf celui des Landes), du Conseil Régional d’Aquitaine et de l’Etat. Actuellement l’essentiel du coût et de l’énergie humaine nécessaire au fonctionnement de Faune-Aquitaine.org est supporté par les fonds propres de la LPO-Aquitaine et des bénévoles.

Le développement du réseau national et sa coordination sont financés par les cotisations des membres de la LPO.

Fonctionnement de la plateforme

27La philosophie du projet Visionature, dont Faune-Aquitaine.org est la déclinaison régionale, est de servir d’abord de carnet d’observations en ligne pour les contributeurs.

L’inscription est gratuite et donne le droit de participer. Les participants ont accès à un ensemble d’outils de stockage, de recherche et de synthèse de leurs propres données. Ils sont d’accord pour que leurs données soient rendues publiques sous forme de diverses synthèses.

La très grande majorité de ces synthèses est générée en temps réel sur le site, tandis que d’autres demandent un approfondissement de l’analyse et sont publiées sous forme d’articles ou de rapports.

Faune-Aquitaine.org préfère et favorise l’accès libre aux publications.

La LPO Aquitaine se charge, entre autres, de réunir annuellement l’ensemble des contributeurs du site qui le souhaitent, pour discuter des ses évolutions. Les participants peuvent aussi communiquer grâce à une liste e-mail dédiée.

28La saisie des observations se fait par coordonnées géographiques. Il faut savoir qu’il y a aussi une gestion des données primaires (données entrées par les contributeurs sans traitement) et que l’association des métadonnées est possible.

Les données peuvent aussi être ajoutées à partir d’outils externes de localisation ou de saisie (GPS, PocketPC) et des référentiels géographiques peuvent être ajoutés.

29Une "donnée" au sens de Faune-Aquitaine.org se doit de répondre aux quatre questions de base "Quoi ?", "Où ?", "Quand ?" et "Qui ?". Elle est donc constituée à minima de l’espèce et son effectif, la localisation de l’observation (site de référence), la date de l’observation et un auteur.

Il existe d’autres options non obligatoires qui permettent une meilleure précision de la donnée comme mettre un commentaire protégé ou visible, un sexe, l’âge, les conditions d’observation, le code atlas, les comportements, si la donnée doit être protégée ou si elle est de seconde main.

30De plus, chaque donnée peut être associée à différents documents comme des photos, des liens, des sons, etc.

31Il y a différentes fonctionnalités de diffusion de l’information. Il est possible d’extraire certaines données (uniquement les siennes) à différents formats (csv, txt, xls).

32Faune-Aquitaine.org permet l’accès aux données diffusées par mailles de l’ensemble des observateurs par listes d’espèces, par groupe faunistique, listes d’espèces par jours, listes par observateurs.

Il permet aussi des synthèses graphiques de type cartographique, générées en temps réel (ex : cartes de migration de la grue cendrée) ou de type graphiques.

De plus il permet aussi la production de façon automatisée de cartes de type « Atlas » comme l’atlas des oiseaux nicheurs d’Aquitaine, des mammifères d’Aquitaine ou des amphibiens et reptiles d’Aquitaine.

33D’autres fonctionnalités sont disponibles mais restreintes à un certain nombre d’utilisateurs. Certaines sont accessibles simplement en faisant la demande, comme par exemple la création de nouveaux lieux-dits, d’autres sont soumises à un contrôle rigoureux, comme l’accession à certains droits.

34Les utilisateurs de Faune-Aquitaine ne sont pas tous égaux dans leur accès à Faune-Aquitaine. Cela répond notamment au principe « donnant/donnant ». Plus un utilisateur contribue à l’augmentation de la base de donnée en y notant des observations, et plus il aura accès à des informations éloignées dans le passé.

35Sauf pour certaines catégories réservées à des experts, les données saisies sont considérées comme valides par défaut à l’exception des données concernant des espèces soumises à homologation régionale ou nationale. Ces dernières nécessitent une homologation par ces comités indépendants du site avant d’être définitivement validées.

36Cependant, afin d’assurer la fiabilité des données enregistrées et leur appropriation par le collectif à des fins de synthèses et d’autres restitutions publiques, il existe un dispositif de validation a posteriori. Ce dispositif n’impose aucune contrainte de délais, et toute donnée peut être discutée au sein du comité de validation et avec son auteur n’importe quand après sa saisie : pendant le temps de cette discussion elle continue de figurer dans le site mais une icône "?" symbolise le fait qu’elle est sous la responsabilité de son auteur, et qu’elle n’est pas inclue dans les synthèses.

Ce système de validation permet de fiabiliser les données stockées dans la base et d’échanger avec les contributeurs. Cela permet donc aux contributeurs de progresser dans leur connaissance.

37Ce « dispositif de validation à posteriori » est le fait d’un groupe particulier de personnes inscrites sur Faune-Aquitaine.org. Ce sont des personnes choisies sur proposition de l’administrateur. Elles forment le « comité de validation » et possèdent les droits de validation. Cela signifie qu’elles ont une fonctionnalité à accès restreint qui permet de "pointer" une donnée et d’échanger avec les autres validateurs et/ou son auteur, si l’information qu’elle contient leur semble poser question.

Il y a deux modes de discussion, la discussion interne au comité et l’échange avec l’auteur de la donnée qui sont deux processus séparés. Il peut donc arriver qu’une donnée soit marquée avant que son auteur n’en ait eu écho, et même qu’elle soit validée au terme de la discussion "interne" sans qu’il soit sollicité.

Les échanges entre le comité de validation et l’auteur sont conservés. Au terme des discussions, la donnée peut être validée, modifiée ou demeurer invalidée. En aucun cas le comité de validation ou les administrateurs du site ne prennent l’initiative de modifier et, à plus forte raison, de supprimer une donnée : seul l’auteur peut décider de le faire.

38Le comité de validation est composé d’une trentaine de membres disposant des droits ad hoc. Ils assurent bénévolement une veille permanente sur l’ensemble des groupes taxonomiques concernés, en balayant quotidiennement les données transmises sur le site afin de déceler les éventuelles erreurs et, le cas échéant, en aidant les observateurs à les corriger.

Perspectives d‘évolutions

39L’une des principales évolutions à venir est l’interconnexion entre la plateforme Faune-Aquitaine et le système SIGFA.

Ce dernier est un nouveau portail destiné à renforcer la diversité des productions et des offres de restitutions synthétiques à l’échelle régionale et intra-régionale, et ceci à partir d’une réflexion sur le sujet dans le cadre du projet du CG 33 : SIGORE 33 (Système d’information Géographique de l’Observatoire Régional de l’Environnement).

Ainsi, la LPO travaille actuellement au développement d’une interface avec l’ORE.

Cela va permettre de restituer plus efficacement la connaissance acquise (plus de lisibilité), valoriser encore davantage le réseau d’observateurs et échanger avec des projets émergeants (interopérabilité).

40SIGFA devient un lieu de croisement entre : référentiels géographiques (scan 25, BD ortho), référentiel d’occupation du sol (Corine Land Cover), référentiels de zonages (ZNIEFF/ZICO, ZSC/ZPS via CARMEN) et des données de Faune-Aquitaine.

41Un autre sujet qui sera source d’évolution est l’actuelle enquête sur les questionnements et les réflexions de la LPO autour des usages et des usagers qui utilisent Faune-Aquitaine. Il a pour but de mieux les connaître et de savoir quels sont leurs attentes dans l’optique de mieux répondre à leurs volontés et leurs besoins.

Haut de page

Bibliographie

LIGER J. (2013), Etude du site participatif de la Ligue de Protection des Oiseaux en Aquitaine, Mémoire de Master 2 « Gestion territoriale du Développement Durable », Université de Bordeaux 3, 70 p.

LPO AQUITAINE (2009), Faune-Aquitaine.org : bilan 2009, p.32. URL (consulté le 15/11/13): http://files.biolovision.net/www.faune-aquitaine.org/pdffiles/news/Bilan2009FA-3309.pdf

LPO AQUITAINE (2009), Viosionature en Aquitaine, URL (consulté le 15/11/13) : http://outils-naturalistes.fr/applications/fiche/neerlandais

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérémiah Liger, Laurent Couzi et Ondine Filippi-Codaccioni, « Faune-Aquitaine : portail collaboratif sur la biodiversité régionale », Netcom, 27-1/2 | 2013, 224-231.

Référence électronique

Jérémiah Liger, Laurent Couzi et Ondine Filippi-Codaccioni, « Faune-Aquitaine : portail collaboratif sur la biodiversité régionale », Netcom [En ligne], 27-1/2 | 2013, mis en ligne le 23 juin 2014, consulté le 27 mars 2017. URL : http://netcom.revues.org/1357 ; DOI : 10.4000/netcom.1357

Haut de page

Auteurs

Jérémiah Liger

Université Bordeaux Montaigne.

Laurent Couzi

LPO Aquitaine.

Ondine Filippi-Codaccioni

LPO Aquitaine.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Netcom – Réseaux, communication et territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo NETCOM Association
  • Logo IGU / UGI
  • Logo Comité national français de géographie (CNFG)
  • Logo UMR 6266 - IDEES Le Havre
  • Logo ARTDev (UMR 5281)
  • Logo DOAJ
  • Logo Heloise
  • Revues.org